Vin : la France reprend la place de numéro un à l’Italie

vendanges

Football, mode, gastronomie, tourisme… français et italiens sont habitués à se tirer la bourre. Le vin ne fait pas exception à cette compétition, et cocorico, la France vient de reprendre la place de numéro un mondial de production viticole, perdue en 2007.

La victoire française est claire, si l’on en croit les chiffres fournis par l’arbitre du match France-Italie, l’organisation mondiale de la vigne et du vin. En 2011, la production française croît de 10% alors qu’elle chute de 13% côté transalpin.

L’explication ? La météo bien sûr. La France, tout comme l’Allemagne et l’Autriche (+ 30% dans ces deux pays !!!) ont bénéficié d’un climat extrêmement favorable, contrairement aux pays du sud de l’Europe, l’Italie, mais aussi la Grèce (- 17%), le Portugal (- 17%), et Espagne (- 2%).

Au total, la production française de 2011 avoisinera les 50 millions d’hectolitres, alors que la production italienne chute à 42 millions d’hectolitres.

Les régions françaises où les récoltes sont le plus spectaculaires sont l’Alsace (+35%) et le Languedoc –Roussillon (+22%).

Malgré cette récolte exceptionnelle, la tendance est à la réduction de la surface cultivée. En Italie et en France, l’arrachage de pieds de vigne se poursuit pour favoriser la montée en gamme, d’après Les Echos.

Quant à la consommation mondiale, elle pourrait chuter de 3% cette année, après la reprise de 2010 qui faisait suite à deux mauvaises années imputables à la crise.