Sondages : premier tour mitigé et résultats contradictoires

sondage_hollande_sarkozy_presidentielle_resultats_elections

Les nouveaux sondages sur les intentions de vote des français pour la présidentielle d’avril-mai montrent des résultats contradictoires concernant le premier tour de l’élection. Le second tour reste, quant à lui, inchangé.

Deux sondages ont été publiés ce matin, des sondages discordants. Le premier a été fait pour « Le parisien » et « Aujourd’hui » en France par BVA, les seconds ont été publiés par « L’Express ».

Le premier tour, tout au moins dans les sondages, nous apporte quelques surprises. Si le sondage BVA pour « Le Parisien » donne toujours François Hollande en tête du premier tour avec 28% des intentions de vote, les sondages de l’Express donnent Nicolas Sarkozy en tête du premier tour avec 29,5% des intentions de vote.

Mais regardons cela en détail.

Le sondage pour « Le Parisien » :

Au premier tour nous trouvons François Hollande avec 28% des votes, suivi de près par Nicolas Sarkozy avec 27% des intentions de vote. Marine Le Pen arriverait en troisième position avec 15% des votes, Jean-Luc Mélenchon aurait 14% des votes et François Bayrou 11%.

Le second tour entre François Hollande et Nicolas Sarkozy verrait gagner le candidat du PS avec 56% des voix contre 44% pour son adversaire de l’UMP.

Les sondages de « l’Express » :

Les sondages de l’Express montrent une inversion de tendance quant aux intentions de vote du premier tour : Nicolas Sarkozy serait en tête avec 29,5% des voix contre 27,5% pour François Hollande, selon l’enquête de France Télévisions. Le même résultat aurait été obtenu par les sondages pour VSD et LCP.

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen se jouent la seconde place avec des variations de quelques points, ce qui donne alternativement la troisième place aux deux candidats. François Bayrou arrive en quatrième place avec 10% des votes.

Au second tour, au contraire, le résultat n’a pas évolué : François Hollande gagnerait l’élection avec 53% des votes contre 47% pour Nicolas Sarkozy.