Le FC Barcelone recrute le controversé Luis Suarez

Qu’il est loin le temps où le FC Barcelone arborait le logo de l’UNICEF sur son maillot. Le club de Lionel Messi vient de recruter le très talentueux mais controversé attaquant uruguayen Luis Suarez, connu pour ses nombreuses morsures et insultes racistes sur les terrains de football. Le genre d’actions dénoncées par la récente initiative Global Watch réunissant des personnalités diverses comme le président de la FIFA Sepp Blatter, le publicitaire Richard Attias ou encore l’animatrice Oprah Winfrey. Le Barça doit-il craindre pour son image?

Il n’y a pas si longtemps, le FC Barcelone était « mes que un club », comme le dit sa devise de toujours. Le club barcelonais se faisait l’apôtre du beau jeu mais surtout des valeurs avec un héros, Lionel Messi, plaisant aux enfants et n’ayant jamais aucun dérapage verbal et/ou sur le terrain.

Il semblerait que le besoin de trophées et de moyens ait poussé les dirigeants catalans à rompre avec cette image. Après avoir mis en valeur l’UNICEF, puis la Qatar Foundation sur ses maillot, le Barça promeut maintenant la compagnie aérienne Qatar Airways. Le recrutement du très controversé attaquant Luis Suarez achève de modifier profondément l’image du club.

L’ancien joueur de Liverpool est en effet aussi connu pour ses très nombreux buts que pour ses dérapages sur le terrain. Il s’est déjà fait suspendre trois fois pour avoir mordu un adversaire: lorsqu’il jouait à l’Ajax Amsterdam puis avec Liverpool et enfin avec la sélection uruguayenne à la Coupe du Monde au Brésil, il y a à peine deux semaines.

Mais Luis Suarez n’est pas uniquement violent, il est également raciste. En effet, en 2011, il a été condamné à 8 matchs de suspension ainsi qu’à une amende de 47 800 euros, pour avoir tenu des propos racistes à l’encontre du défenseur latéral de Manchester United Patrice Evra. Le meilleur buteur de la Premier League la saison dernière poussera même le vice jusqu’à refuser obstensiblement de serrer la main du joueur de l’équipe de France à son retour de suspension. Enfin, Luis Suarez s’est également fait suspendre pour des doigts d’honneur adressés à des supporters pendant un match.

C’est donc ce joueur qui s’est engagé avec le FC Barcelone quelques mois après le fameux buzz autour du défenseur barcelonais Daniel Alves qui a mangé un banane jetée par un spectateur raciste. Nul doute que l’ancien joueur de l’Ajax sera scruté de près par la FIFA qui ne tolèrera plus aucun dérapage.

En effet, Sepp Blatter, actuellement en pleine campagne pour sa réélection, vient de s’associer à l’initiative Global Watch réunissant de nombreuses personnalités comme l’ancien vice-président américain Al Gore, le publicitaire Richard Attias ou encore l’archevêque Desmond Tutu autour de Tokyo Sexwale, ancien ministre sud-africain, figure historique de la lutte contre l’apartheid, afin de mettre fin au racisme dans le sport. Nul doute que le président de la FIFA souhaitera maintenant se montrer exemplaire et ferme, lui qui a souvent été accusé de laxisme à l’égard des actes racistes sur les terrains.

Du côté des dirigeants du FC Barcelone, le choix d’un tel joueur surprend car il peut mettre en péril l’image positive bâties patiemment par le club depuis de nombreuses années. La dernière saison effectuée par l’attaquant uruguayen lors de laquelle il a inscrit 31 buts en 33 matches de Premier League les a visiblement convaincu que le risque était à prendre.