Hitchbot, un robot autostoppeur va traverser le Canada

Un robot conçu à partir de matériaux de récupération va tenter de voyager à travers le Canada par ses propres moyens, c’est à dire, en faisant de l’autostop. Un projet surprenant dont l’objectif scientifique affiché est d’évaluer les relations de confiance existantes entre les êtres humains et les robots.

En effet, ce robot conçu par les chercheurs David Harris Smith, de l’université McMaster à Hamilton, et Frauke Zeller, de l’université de communication Ryerson à Toronto, a pour but de traverser le Canada en stop. Un périple qui lui permettra de tester la générosité des hommes à l’égard des robots.

Comme le souligne à ce titre Frauke Zeller, « habituellement, nous cherchons à savoir si nous pouvons faire confiance aux robots… mais ce projet prend la question dans l’autre sens et demande si les robots peuvent faire confiance aux êtres humains ».

Construit à partir de matériaux de récupération, Hitchbot arbore un look particulier qui jure avec ses capacités réelles. Il est  équipé d’une caméra vidéo, d’un GPS et d’une connexion 3G qui lui permettront de publier en direct des photos et vidéos de son aventure sur les réseaux sociaux et d’être suivi par ses inventeurs. Un logiciel de reconnaissance vocale lui permettra également de discuter tandis que ses batteries devront être alimentées régulièrement. Il devra compter pour cela sur la générosité des automobilistes qu’il rencontrera et qui devront alors accepter de le transporter et de le recharger via leur allume-cigare.

Hitchbot partira le 27 juillet pour un périple de plus de 6000 kilomètres d’un bout à l’autre du Canada, depuis Halifax à l’est jusqu’à Victoria à l’ouest.

Crédits photo : HitchBOT