Le parachute supersonique de la Nasa s’est ouvert et…déchiré

La prochaine étape de la conquête de l’espace, c’est la ruée vers Mars, de nombreux projets vont dans ce sens. Pour pouvoir atterrir sur la planète rouge, la Nasa a testé le plus grand parachute supersonique jamais construit qui permettrait à des vaisseaux spatiaux transportant des hommes de se poser. Les premiers résultats sont très mitigés.

Il s’agissait du deuxième essai de ce parachute géant de 30 mètres de diamètre qui, pour ce test, devait freiner une sorte de soucoupe volante de trois tonnes. Plus concrètement un énorme ballon gonflé à l’hélium a transporté la « soucoupe volante » et son parachute jusqu’à une altitude de 37 kilomètres au-dessus du Pacifique avant de la larguer. La soucoupe a alors été propulsée par une fusée jusqu’à 55 kilomètres d’altitude. Cette haute altitude est censée reproduire les conditions de Mars. Un « ralentisseur supersonique aérodynamique gonflable « en forme de beignet, appelé « SIAD », s’est alors normalement déployé pour freiner la descente du vaisseau jusqu’à une vitesse d’environ 2,5 fois la vitesse du son (3.060 km/h). Le parachute principal s’est ensuite ouvert comme prévu, avant hélas de se déchirer.

La soucoupe et les instruments à bord (les caméras et la boîte noire avec les données du vol) ont été récupérés, tout comme le parachute pour des analyses. Le prochain test est  prévu à l’été 2016 avec en point de mire la première mission habitée sur la planète rouge à l’horizon des années 2030.

Crédit photo : NASA’s Marshall Space Flight Center