Un nouveau préservatif met une couleur sur les Ist

Un nouveau préservatif va peut-être aider à la réduction des risques de transmissions des maladies et infections sexuellement transmissibles. Le préservatif qui change de couleur au contact d’une infection. Il a été inventé par des personnes très »sensibles »au problème, en l’occurrence des collégiens anglais (de l’Essex, ça ne s’invente pas…)

Très sensible au problème à deux titres, le premier, par les maladies elles-mêmes comme tout le monde, le deuxième pour les ados plus particulièrement lorsqu’il s’agit de se tester sans passer par le docteur (et les parents), expliquent les inventeurs, Muaz Nawaz, 13 ans, Daanyaal Ali, 14 ans, et Chirag Shah, 14 ans. Pour cette invention, ils ont reçu le premier prix de la meilleure innovation santé lors des TeenTech Awrds.

Le principe de ce préservatif est simple : des anticorps présents dans le latex repèrent le corps étranger (chlamydia, papillomavirus etc.) et donnent une teinte fluorescente au préservatif. Pour l’instant, leur invention n’est qu’un prototype qui doit subir des tests supplémentaires pour apprécier la fiabilité et vérifier son efficacité, c’est-à-dire son taux de faux positifs et faux négatifs. Mais des entreprises se seraient montrées intéressées pour produire à grande échelle ces préservatifs.

Cependant, cela soulève quelques questions : est-ce réellement à son partenaire sexuel de nous annoncer que l’on est atteint d’une IST ou a son médecin ? à ce titre Michel Bourrelly, membre du Crips (Ile-de-France), le centre de ressources d’Île-de-France dans la prévention du VIH/Sida et des IST, classe cette innovation plutôt dans la catégorie « gadget ».

Photo de :couinette58