Charlie Hebdo : des changements prévus à la « rentrée »

Pas simple de redémarrer après l’attentat qui a décimé sa rédaction. Avec les fantômes de ceux qui sont plus là, les projecteurs de médias qui scrutent chacun des faits et gestes, des crises à répétition, une notoriété soudaine, et en point d’orgue l’annonce du départ de Luz. La rédaction de Charlie Hebdo tente de se reconstruire et annonce des changements pour la rentrée.

Tout d’abord Luz, qui peine à retrouver son inspiration et traine un mal-être, se retire. La nouvelle rédaction du journal s’installera en octobre dans des locaux tout neufs et bien sûr, »ultra-sécurisés » dans le 13e. On devrait assister aussi à la rentrée au retour de la version numérique du journal satirique, qui avait disparu après les attentats de janvier.

Côté financier, la répartition de l’actionnariat du journal devrait donc elle aussi être revue cet été. Il s’agit de gérer au mieux l’afflux de dons (près de 4,3 millions d’euros ont été récoltés, hors des ventes historiques du journal). Charlie Hebdo est détenu actuellement  par les parents de Charb, par le dessinateur Riss, devenu le nouveau directeur du journal, et Eric Portheault, cogérant. Un collectif s’est créé pour demander une gestion plus collective et transparente du budget du journal et, a soumis l’idée d’un rajout d’autres actionnaires salariés à parts égales pour éviter « qu’une poignée d’individus prenne le contrôle ». Le gouvernement a indiqué son souhait que Charlie Hebdo devienne la première entreprise solidaire de presse.

Crédit photo :  SOCIAL extremely