Ashley Madison: de nouvelles données publiées

Des pirates informatiques ont déjà procédé jeudi dernier à la publication d’un fichier contenant des données du site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison, contraignant le Pentagone à réagir ainsi qu’à la confession embarrassée d’une star de téléréalité aux États-Unis.

Deux jours suivants la publication des 32 millions d’adresses, mais et comptes d’utilisateurs, d’autres fuites contenants des données et des informations internes du site, d’après l’information fournit par la société de sécurité informatique TrustedSec, dont le code source du site et l’émail de son créateur.

D’après le magazine Motherboard qui avait découvert la nouvelle fuite, le fichier était difficilement accessible au grand public et faisait près de 20go, d’eux plus que la première fuite de mardi.

Les hackers avaient introduit un message pour Noel Biderman, le directeur général de la maison mère d’Ashley Madison, qui avait douté de la crédibilité de la première fuite de données.

« Hey Noel, tu peux avouer que c’est vrai maintenant », dirait ce message. « Maintenant qu’ils connaissent le code source de ces sites, d’autres groupes de hackers sont en mesure de trouver de nouvelles failles sur les sites d’Avid Life », avaient indiqué les experts de TrustedSec.

Le ministre de la Défense Ashton Carter avait annoncé qu’une équipe vérifiait si des membres de l’armée se sont réellement inscrits sur le site, puisque l’adultère peut faire l’objet d’une poursuite.

« Nous attendons un comportement exemplaire de la part de notre personnel », a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse.

La fuite a ébranlé le monde de la téléréalité puisque Josh Duggar, connu pour son ambition de défendre les valeurs familiales a annoncé jeudi avoir utilisé les services d’Ashley Madison.

« J’ai été le plus gros hypocrite de la terre. Tout en adhérant à ma foi et aux valeurs familiales, j’ai trompé ma femme », a-t-il écrit dans un communiqué.

crédit photo: The LAMP