Migrations : la photo d’un enfant mort noyé secoue l’Europe

L’afflux des migrants vers l’Europe devient préoccupant pour les pays membres, depuis le début de l’année plusieurs milliers de réfugié et d’immigrants tentent de rejoindre l’Europe pour fuir les situations qui subsistent dans leurs pays d’origine.

La photo d’un enfant syrien mort sur une plage turque, mort noyé dans le naufrage de deux embarcations au large des côtes de la Turquie, secoue l’Europe, et fait monter d’un cran les tensions sur la situation que vivent ces immigrées.

Ces embarcations de fortunes quittaient la ville côtière turque de Bodrum pour rejoindre l’ile grecque de Kos, c’est le chemin le plus court pour atteindre la porte de l’Europe, c’est dans ce passage maritime que les deux embarcations ont chaviré, selon les explications des garde-côtes turcs.

La photo d’un petit garçon sans vie repêché par les garde-côtes a envahi les réseaux sociaux avec le hashtag #KiyiyaVuranInsanlik signifiant (« l’humanité échouée » en turc). L’une des photos montre le corps sans vie du petit garçon en T-shirt rouge et en short bleu, face contre terre sur la côte balnéaire de Bodrum, cette photo a suscité la polémique et la colère sur les réseaux sociaux. Les commentaires sont parfois virulents, d’autre exprime leurs tristesses, d’autre se demande « Ou va ce monde ? » pendant que d’autre s’indigne et écrit « Plus jamais ça ! ».

La situation des migrations préoccupe actuellement l’Europe, des pays état membre de l’Union européenne veulent fermer leur frontière au réfugié comme l’Allemagne. La presse britannique a aussi diffusé cette photo en résumant que c’est « toute l’horreur du drame humain qui se déroule sur les côtes européennes ». The Indépendant quant à lui dénonce l’attitude de l’Europe face à cette situation « Si ces images extraordinairement fortes d’un enfant syrien rejeté sur une plage ne modifient par l’attitude de l’Europe vis-à-vis des réfugiés, qu’est-ce qui le fera ? ». Les quotidiens européens avaient tous réagi à cette situation, La Républica a tweeté « La photo qui fait taire le monde », le quotidien espagnol El Pais a fait de cette photo le « symbole du drame migratoire », de son côté El Periodico écrit a la une le « Naufrage de l’Europe ».

crédit photo: #KiyiyaVuranInsanlik/Facebook