Téléphone ne répond plus aux abonnés absents

Pour un concert, le groupe « téléphone » va se reformer à l’exception de la bassiste Corine Marienneau. Bien sûr, le concert qui va se dérouler au Point Éphémère, salle parisienne le vendredi 11 septembre affiche déjà complet.

Pour les plus jeunes d’entre nous, nous rappelons que le groupe « téléphone » était un groupe de musique rock. Pour les vraiment « plus jeunes » un téléphone, c’est..heu.. dans le dictionnaire et un dictionnaire, c’est heu…bon demander à vos parents. Donc, la mythique formation séparée en 1986 a connu un énorme succès dès ses débuts, enchaînant tubes et tournées populaires, à un moment où les groupes de rock commençaient vraiment à intéresser les médias. En 1978, Téléphone devient le phénomène musical français du moment, laissant loin derrière Ange, ou Magma qui étaient les seuls vendeurs de disques de rock français du moment. En 10 ans d’existence, le groupe a donné plus de 470 concerts et sorti cinquante-neuf chansons officielles dans cinq albums studio.

Des « querelles » et quelques « dissensions internes » dirons-nous pudiquement ont provoqué la séparation du groupe et chacun, de son côté, a entamé une carrière solo avec plus ou moins de réussites.

Jean-Louis Aubert, Louis Berti­gnac et Richard Kolinka se sont déjà retrouvés ensemble sur scène, notamment au Bus Pala­dium en décembre 2013. Cette fois, c’est sous un nouveau nom, les « insus »(on imagine mal une version moderne du groupe s’appelant « les portables ») que les trois « mâles » du groupe vont jouer.

Je vous laisse, je reçois un coup de.. Téléphone !… non « un coup de vieux » !

Crédit photo : MORLOT Christian