Le rappeur Lacrim décide d’assumer et se rend à la police

Le rappeur Lacrim, qui était en cavale depuis sa condamnation en mars à trois ans de prison ferme, s’est présenté lundi en compagnie de son avocat à une annexe du commissariat, située à Chevilly-Larue (Val-de-Marne) pour purger sa peine. Il a été interpellé par les enquêteurs.

En mars dernier, Karim Zenoud (son vrai nom), avait été jugé après la découverte d’un laboratoire de cocaïne et d’un dépôt d’armes à Marseille. Ses empreintes avaient été retrouvées sur une kalachnikov. L’arme lui avait été fournie par un jeune homme assassiné quelques mois plus tard dans un règlement de comptes. La justice avait émis un mandat d’arrêt à son encontre.

Le rappeur, déjà condamné dans le passé avait préféré fuir. Durant sa cavale, il avait même sorti une mixtape  et donnait régulièrement des nouvelles de lui comme lors d’un passage en direct dans l’émission Planète Rap sur Skyrock.

Il est revenu en France en voiture, depuis l’Espagne. Avant de se rendre, le rappeur s’est confié au journal Le Parisien. « Cette décision était prise depuis longtemps. Quand j’ai pris trois ans de prison ferme, je n’ai pas réfléchi sur le coup, je suis parti. Ma femme était enceinte de trois mois à ce moment-là. Je ne savais plus quoi faire. J’étais perdu ».

Crédit photo : szxjane