La lutte contre le terrorisme : combien ça coûte ?

Le gouvernement a annoncé que les effectifs policiers et militaires pour lutter contre le terrorisme vont être renforcés. Cela porte le budget total alloué à la lutte contre le terrorisme à près de 1,8 milliard d’euros.

Plus concrètement, cela représente 27 euros par citoyen et par an. Rien de comparable avec les États-Unis dont le budget est de 94 milliards d’euros, cela équivaut à 300 euros par Américain, selon un expert interrogé par la chaîne américaine CNN.

Le budget de base était de 1,2 milliard d’euros réparti entre le ministère de la Défense (960 millions d’euros) dont dépendent la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), la Direction du renseignement militaire (DRM), la Direction de la sécurité et de la protection de la défense (DSPD), le ministère de l’Intérieur (200 millions d’euros) qui s’occupe de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), et le ministère des Finances (72 millions d’euros) avec Tracfin et la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED).

Après les attaques meurtrières contre Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher, une rallonge de 735 millions d’euros sur trois ans (245 millions par an) a été décidée. Elle consiste à l’embauche de 2680 agents supplémentaires, mais aussi à des investissements en matériel.

Le président de la République s’est engagé lundi à créer 8 500 postes de policiers, gendarmes, douaniers, juges et gardiens de prison. Le montant de l’ensemble se situerait autour de 980 millions d’euros sur trois ans (soit 320 millions d’euros par an).

Ce décompte n’inclut pas le coût des interventions militaires de la France à l’étranger.

Crédit photo :  Sandra Chenu Godefroy