Alban Lafont est devenu le plus jeune gardien de l’histoire de la Ligue 1

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Cette citation de Corneille peut s’appliquer à Alban Lafont, qui en gardant les buts de l’équipe première du Toulouse FC à seulement 16 ans, dix mois et cinq jours a battu le record de précocité en L1 pour un portier.

Cet élève de seconde, né le 23 janvier 1999, a profité des égarements et des contres-performances des gardiens numéros 1 et 2. L’entraîneur Dominique Arribagé a carrément  fait confiance au numéro 5 dans sa hiérarchie.

Pour cette première titularisation, celui qui est tout de même le gardien international U17 a passé une soirée facile, les adversaires niçois, réduit à dix ont très peu inquiété l’arrière-garde toulousaine. Néanmoins, il a sans doute changé le cours du match en écartant magnifiquement une frappe de Jérémy Pied, dès la neuvième minute.

Ce natif de Ouagadougou (Burkina Faso), arrivé à neuf ans à Palavas-les-Flots a savouré sa soirée. Il n’a pas pris de but, et son équipe du TFC, avant-dernière, a enfin gagné samedi contre Nice (2-0). « C’est le fruit de mon travail, mais ce n’est pas une fin en soi » a-t-il déclaré.

Avec cette titularisation, l’entraîneur Dominique Arribagé a voulu « bousculer » le groupe. Il a suivi l’exemple de son collègue du Milan AC Sinisa Mihajlovic, qui a décidé fin octobre de lancer le prodige Gianluigi Donnarumma né le 25 février 1999, en Serie A italienne.

En France, pour ce record, Alban Lafont succède à Mickaël Landreau (17 ans et 5 mois) et Sébastien Frey (17 ans et 6 mois). Souhaitons-lui, au moins, un aussi beau parcours.

Crédit photo : Mathieu