L’Indonésie en guerre contre les émoticônes « gay friendly »

On le sait depuis pas mal de temps, il ne fait pas bon être homosexuel en Indonésie. Ce pays musulman le plus peuplé au monde, ne cache pas ses « réticences » pour la communauté gay. L’Indonésie a demandé aux réseaux sociaux de supprimer toutes les émoticônes « gay friendly « , sinon Facebook, Twitter et compagnie pourraient être bannis du pays.

Les autorités ont demandé « fermement » aux opérateurs Facebook, Twitter, WhatsApp ou LINE, très populaire en Indonésie, d’éliminer les petits dessins  » gay friendly « . Le ministère a déjà contacté ces réseaux sociaux pour exiger ce retrait, sous peine d’être interdits en Indonésie.

Un porte-parole du ministère de la Communication et de l’Information, Ismail Cawidu a été très clair en déclarant, « de tels contenus ne sont pas autorisés en Indonésie en vertu de nos principes culturels et des normes religieuses » . Les autorités soulignent qu ils apparaissent sous forme d’émoticônes et de pictogrammes « qui pourraient attirer les enfants ».

Pour rappel, l’homosexualité n’est pas illégale en Indonésie, mais ce n’est pas vraiment bien vu. Aceh, une province du pays qui applique la charia, a adopté l’an dernier une loi locale, approuvé par le ministère de l’Intérieur qui interdit « les rapports anaux entre les hommes et le frottement des parties du corps des femmes pour la stimulation ». Ces pratiques peuvent être punies de coup de bâton.

Crédit photo :  Staou