Pour la droite populiste allemande : l’idéal serait une zone euro sans la France

Quoi qu’on fasse, on est toujours un problème pour quelqu’un ! Surtout si ce quelqu’un fonctionne généralement en cherchant des coupables, plutôt que des solutions. Le Parti populiste allemand (AfD) plaide pour la création d’une union monétaire réduite à quelques pays en Europe, sans la France jugée trop laxiste budgétairement.

Le co-président du parti, Jörg Meuthen, estime que « nous pouvons avoir une monnaie commune avec les Pays-Bas, l’Autriche, la Finlande ou les États baltes. Ils ont la même culture de la stabilité que nous. Mais les Français en ont une autre, sans parler des Italiens, Espagnols, Portugais et des Grecs. Ils ne veulent pas entendre parler d’austérité« .

Alexander Gauland, Le vice-président de ce parti qui se présente comme entre droite décomplexée et extrême-droite, a enfoncé le clou en déclarant « personne ne veut expulser la France. Mais la France est naturellement un problème politique dans la zone euro ». On aura bien noté l’emploi de « naturellement », car on retrouve dans l’analyse économique très fine de ce parti, un vieux découpage de l’Europe déjà utilisé pour d’autres funestes raisons entre pays dit du « nord » avec la même « culture » et les pays « méditerranéens ».

Il est vrai que les résultats économiques de l’hexagone ne sont pas des plus reluisants. Cependant, il faut rappeler aux partis trop populistes de tous les pays, que face aux difficultés, il est plus utile et courageux de chercher de vraies solutions parfois difficiles, plutôt que les déplacer ou de reculer.

En fait, pour certains, la solution serait de faire plusieurs Europe comprenant chacune 1 pays .

 Crédit photo : strassenstriche.net