Oasis : la guerre entre les deux frères Gallagher persiste

Il y a des conflits qui sont lancinants, qui durent, des luttes fratricides sans fin, dont on ne perçoit hélas pas comment cela peut se terminer. Dans le domaine de la pop-musique, c’est le cas pour la guerre entre les deux frères de l’ex-groupe Oasis, Noel et Liam Gallagher.
La sortie, très remarquée du documentaire sur la naissance du groupe a une nouvelle fois, démontré la tension qui existe toujours entre les deux frères. Rappelons pour mémoire, qu’Oasis est l’un des groupes britanniques, ayant connu le plus de succès durant les décennies 1990 et 2000, devenant la référence du mouvement britpop, bien qu’il ait toujours refusé cette étiquette. Rapidement, les incessantes disputes, un certain manque d’inspiration, les excès en tous genres, et les poursuites judiciaires, ralentissent la production du groupe, qui revient sur le devant de la scène mondiale en 2005 et en 2008 avec deux albums à succès. Les membres du groupe estiment avoir vendu plus de 70 millions de disques à travers le monde avant la dissolution définitive, consécutive au départ de Noel Gallagher le 28 août 2009 après une nouvelle altercation dans les coulisses du festival Rock en Seine.
Le documentaire pour sa part revient sur les débuts, l’enfance de Noel et Liam Gallagher, jusqu’à leur ascension au sommet lorsqu’ils se sont produits à Knebworth devant 250 000 personnes en 1996, le plus grand concert jamais organisé à l’époque au Royaume-Uni.
Noel Gallagher, a participé au documentaire, mais il n’a pas voulu se rendre à l’avant-première officielle, qui se déroulait dans leur fief, à Manchester. A la différence de Liam, qui en a profité pour envoyer quelques gentillesses à son frère « Noel ne sera pas là ce soir. Il est dans une de ses très, très [répété 10 fois] grandes maisons. Sans doute en train de manger du tofu et de se faire un putain de peeling. N’est-ce pas, l’homme du peuple ? ». Une remarque dans la même veine que les nombreux tweets qu’il lui adresse régulièrement pour le comparer à une « patate ».
En réponse à la question traditionnelle concernant une éventuelle reformation d’Oasis, Liam Gallagher renvoie tout sur son frère en expliquant, « le groupe n’aurait jamais dû se séparer. Ce n’est pas comme si je voulais le retour du groupe, parce que dans ma tête, on ne s’est jamais séparé, vous voyez ce que je veux dire ? Si ça arrive demain, mon sac est prêt. Si ça arrive dans un an, je suis prêt. Si ça arrive dans 10 ans, je suis prêt. Je suis p*tain de prêt, un point c’est tout », a ajouté Liam Gallagher.
Bon, on l’aura compris, faudra attendre encore un peu, ou mettre encore plus d’argent en jeu pour une reformation du groupe.

Crédit photo : Victor Reis