Conflit iTélé : la vague de démission vire à l’hécatombe

On connaît un endroit où il va y avoir de l’embauche, et des places à prendre, c’est à iTélé, ou devrait-on plutôt dire C-News, qui va être le nouveau nom de la chaîne. En effet, après 31 jours de mobilisation, les salariés ont voté la fin d’une grève historique dans l’audiovisuel. Il s’ensuit une vague impressionnante de démission. 
Ce n’est pas de gré, et de cœur que les salariés se sont résolu à cesser le mouvement et le coup a été rude. Cependant, on peut se demander à quoi va ressembler la chaîne maintenant, car la rédaction est littéralement décimée par les démissions.
Jugez en plutôt, en plus de la dizaine de départs déjà connus, 25 journalistes ont annoncé ce jour quitter iTélé. Parmi eux, des figures emblématiques de la chaîne comme le journaliste politique Jean-Jérôme Bertolus et le reporter Mathieu Cavada, le chef des sports Olivier Le Foll, les reporters Léa Barraco et Guillaume Auda. Tout ceci vient compléter une liste sur laquelle on retrouve, le spécialiste de l’international Olivier Ravanello, le directeur adjoint de la rédaction Alexandre Ifi ou encore Amandine Bégot, qui présentait la tranche 17h-19h. Comme le dit Guilaume Auda, comment évoquer une hécatombe qui n’est d’ailleurs peut-être pas terminée ?
Pour ceux, qui, contraint pour des raisons diverses de rester, la reprise du travail va s’effectuer dans le flou le plus total. De nombreuses revendications sont restées en suspens, et les salariés devraient reprendre le travail dès que le protocole d’accord de sortie de crise à iTélé sera signé, mais aucune date n’a été communiquée pour le moment.
De son côté, le directeur général du groupe Canal +, Maxime Saada a déclaré, « on essaiera de remplacer les départs, mais ce n’est pas un engagement à remplacer chaque départ ». Évidemment, cela devrait prendre du temps, car un recrutement avec un minimum de qualité ne sera pas aisé, la chaîne n’ayant pas « bonne presse » si l’on peut dire.
Quant au sympathique Jean-Marc Morandini, il est toujours là et devrait faire partie des « têtes de gondole » de la nouvelle grille de programmes de la future chaîne C-News.

Crédit photo : deborah geysen