Etihad, la compagnie aérienne obligée de licencier

On a du mal à imaginer, des problèmes financiers touchant une grande entreprise des Émirats Arabes Unis. Pourtant, la compagnie aérienne du pays, Etihad, va devoir avoir recours à de gros licenciements, il est question de 1 000 à 3 000 personnes.
Comme il est de coutume, on parle plutôt alors de restructuration des activités, c’est moins choquant que licenciement massif. Pourtant, environ 3 000 postes sur un effectif global de 20 000, c’est déjà une belle « restructuration ». D’après Bloomberg, des dizaines de salariés travaillant dans les départements informatiques, ressources humaines et ventes sont déjà partis. Le personnel des cabines ne devrait pas être épargné.
Il faut avouer que le nombre de salariés avait considérablement augmenté ces dernières années, il a même triplé depuis 2008. Il a fallu faire face à l’expansion de la flotte de la compagnie d’Abou Dhabi qui s’est considérablement étoffée pour compter à l’heure actuelle 125 avions.
Cependant, la compagnie paye aussi des prises de participation dans de nombreuses (Alitalia, Air Serbia, Air Berlin, Darwin Airline, Air Seychelles, Jet Airways (Inde) et 19,9 % de Virgin Australia) dont certaines sont bonnes pour l’image et la renommée mais coûteuses sur le plan financier. Par exemple, Air Berlin et Alitalia, connaissent de sérieuses difficultés financières.
Cela montre surtout qu’avec la chute du prix du pétrole, les ressources financières des Émirats Arabes Unis, se sont réduites, et qu’ils ne peuvent plus, tout se permettre, sans en payer les conséquences.

Crédit photo : PINOY PHOTOGRAPHER