Décès de Jean-Christophe Victor, « les cartes sens dessus dessous »

Ce serait bien étonnant, que vous ne connaissiez pas au moins la voix de Jean-Christophe Victor, celui-ci vient de décéder à l’âge de 69 ans. Il était le créateur et le présentateur de l’émission, « le dessous des cartes » sur Arte.
C’était une des émissions créées en 1990 et qui est devenue un classique de la chaîne. D’une simplicité de présentation géniale, durant vingt-six ans, Jean-Christophe Victor présenta ce magazine hebdomadaire. Il s’appuyait sur des cartes de géographie pour analyser et surtout faire comprendre les relations internationales et les enjeux les plus complexes. Grâce à un commentaire clair et précis, beaucoup d’entre nous peuvent le remercier d’avoir mis un peu d’ordre dans des idées et des avis souvent préconçus, embrouillés et confus.
Jean-Christophe Victor est né le 30 mai 1947, et il savait de quoi il parlait, lui qui fut le fils de l’explorateur polaire Paul-Emile Victor et de la journaliste de télévision Eliane Victor. Il obtient un doctorat en ethnologie et un diplôme de Chinois à l’institut des langues orientales (Inalco), puis il occupe plusieurs postes diplomatiques en Asie.
Entre 1980 et 1989, l’expert en relations internationales rejoint le Centre d’analyse et de prévision (CAP) du ministère des affaires étrangères. Il participe également à la fondation de l’association Action contre la faim.
En 1988, il cofonde, l’Observatoire européen de géopolitique avec Michel Foucher, et plus tard, ce sera le Laboratoire d’études politiques et d’analyses cartographiques (Lépac) avec Virginie Raisson. Tout cela en parallèle d’une activité d’enseignant et de conférencier, il est également l’auteur de livres comme La Cité des murmures consacré à son expérience en Afghanistan et de plusieurs ouvrages de géopolitique.
On l’a bien compris, Jean-Christophe Victor faisait partie de ces vrais « enseignants » capables de faire comprendre simplement des choses complexes. Des personnes qui savent qu’il faut en savoir beaucoup pour expliquer un peu.
Il reste ces vidéos sur internet où, en l’espace de quelques minutes, il fait découvrir et comprendre sans juger beaucoup de pays, de situations, de raisons de conflits et de tensions.

Crédit photo : TEDxHelvetia