Sécurité : un mur de verre autour de la tour Eiffel

Un nouveau dispositif de sécurité va être déployé autour de la Tour Eiffel. Il s’agit d’un dispositif permanent constitué d’un mur de verre pare-balles de 2,50 m de haut autour de la tour Eiffel, qui va prendre le relais des barrières mises en place depuis l’Euro-2016 de football.
Il faut bien avouer, que ces barrières n’étaient pas du plus bel effet. Cependant, les besoins de sécurité actuels, ne pouvaient laisser simplement démonter les barrières et revenir aux conditions antérieures. Jean-François Martins, adjoint au Tourisme de la maire PS de Paris Anne Hidalgo a indiqué, que  » la situation du risque terroriste reste élevée à Paris et les sites les plus exposés sont, au premier rang la tour Eiffel, doivent faire l’objet de mesures de sécurité particulières ».
C’est pourquoi, il a été décidé de mettre en place cet ensemble d’un coût de 20 millions d’euros, plus « esthétique », pour renforcer la sécurité du monument emblème de Paris. Le nouveau dispositif doit pouvoir empêcher « les intrusions et les projections sur le parvis, d’individus ou de véhicules ». « Il sera donc élargi et inclura les deux jardins et les deux lacs qui encadrent la tour » poursuit Jean-François Martins qui maintient que « l’accès au parvis est toujours gratuit ».
Tout ceci, va se réaliser dans un grand plan d’ensemble de quelque 300 millions d’euros sur quinze ans pour renforcer la sécurité, moderniser l’accueil et améliorer le confort de visite de la célèbre tour.
A ce propos, le groupe communiste du Conseil de Paris a fait part de ces interrogations sur le devenir du monument, et met en balance une « vision tour Eiffel plutôt parc d’attractions, quand nous prônons une tour Eiffel, monument historique, patrimonial et architectural ».
Il est évident, que si la tour Eiffel, est le monument payant le plus visité au monde. Elle reçoit six millions de visiteurs par an, et Paris a été et reste certainement une cible pour des attaques djihadistes ou autres. Le monument ne doit pas se couper de sa proximité avec les riverains et garder un aspect populaire, car rien ne doit casser le lien très fort qui existe entre les Français et la tour Eiffel, qui reste un symbole fort de la nation.

Crédit photo : Gabriella Alu’