Don de moelle osseuse, l’occasion de montrer qu’on en a

En ce lundi 13 mars, débute une semaine de mobilisation en faveur du don de moelle osseuse. A cette occasion, l’Agence de la biomédecine qui organise cette mobilisation, lance un appel aux hommes, de préférence de moins de 40 ans, pour devenir donneurs.
Il s’agit durant cette semaine de mieux informer, afin de casser quelques idées reçues qui ont la vie dure.
En effet, peu de gens savent (un Français sur cinq), que pour le don de moelle osseuse, la probabilité de trouver un donneur compatible est très rare, elle tourne autour de 1 sur 1 million. De même, six hommes sur 10 pensent à tort, que le prélèvement des cellules de la moelle osseuse se fait dans la colonne vertébrale, et donc près d’un tiers des hommes de 18-24 ans craignent que le don soit « douloureux et risqué ».
Dans la réalité, trois fois sur quatre, le don de cellules de moelle osseuse se fait par un prélèvement sanguin particulier appelé cytaphérèse. Or ce type de pratique reste largement méconnu par moins d’un homme sur dix (4 %).
Il s’agit donc de remettre les choses à leur place, en précisant par exemple que la moelle osseuse, située dans les os, fabrique les cellules du sang. Elle ne doit pas être confondue avec la moelle épinière, élément du système nerveux logé dans la colonne vertébrale.
Paradoxalement, on a du mal à trouver des hommes de moins de 40 ans, et pourtant, ce sont eux dont on a le plus besoin. Les greffons (cellules) de moelle osseuse prélevée chez des hommes, sont mieux tolérés par les patients. Cette différence s’explique par l’absence des anticorps naturellement développés par les femmes pendant la grossesse, qui complique la bonne tolérance de la greffe.
Donc cette année, l’agence veut agrandir son fichier français, qui ne recense que 34 % de donneurs masculins, afin d’aider à guérir davantage de patients atteint de graves maladies du sang comme la leucémie. L’objectif est également de « diversifier l’origine géographique » des nouveaux donneurs.
Prêter donc une oreille attentive, à la campagne radio nationale ou à la tournée de bus dans 12 villes de métropole et à Fort-de-France en Martinique. Il existe aussi un site, www.dondemoelleosseuse.fr.
Mesdames, en ce qui vous concerne, continué comme cela, participé au don, les médecins privilégiant toujours le donneur le plus compatible avec le receveur.

Crédit photo : FroZman