Le paquet neutre n’empêche pas les Français de plus fumer

Voici un résultat, et des chiffres qui n’ont pas dû faire plaisir au ministère de la Santé française. Il faut pourtant se rendre à l’ évidence, car malgré les nombreuses mesures prises, les livraisons de paquets de cigarettes aux buralistes ont augmenté de 1,4 % au premier trimestre de cette année, par rapport à la même période en 2016.

Ces chiffres viennent mettre un doute sérieux sur l’efficacité de l’instauration du paquet neutre, qui est devenu obligatoire depuis le 1 janvier. La mesure était censée compléter l’arsenal de mesures destiné à limiter la consommation de tabac. Apparemment, non seulement la consommation ne réduit pas, mais elle augmente donc par rapport à la même période en 2016. Il semblerait que les fumeurs dépendants soient en fait peu sensibles au packaging.

Cependant, même si on est légitimement déçu du côté de la Direction générale de la santé, on se veut confiant pour la suite en assurant que l’impact du paquet neutre sur la consommation « ne se verra qu’à moyen ou long terme ».

Du côté des buralistes, on est ma foi, pas trop mécontent de la tournure des évènements car on voit d’un bon œil l’échec d’une mesure contre laquelle ils furent particulièrement hostiles. Cependant, avec les ventes qui reprennent, c’est aussi la galère qui se renforce pour trier les paquets de toutes ces marques qui se ressemblent.

Ces résultats médiocres, appellent les pouvoirs publics à continuer leurs efforts. Les horribles images vont être changées pour éviter que s’instaure une certaine forme d’indifférence due à l’habitude. 14 nouvelles photos vont remplacer, à partir du 20 mai prochain et pour un an, les anciennes.

Une bouffée d’air pur au milieu de ces volutes. Selon l’Office français des drogues et des toxicomanies, la vente de dispositifs d’aide à l’arrêt du tabac, comme les patchs ou les gommes, est en hausse de 29 % en février 2017, par rapport à la même période en 2016.

Crédit photo : Jeanne Menjoulet