Marion Maréchal Le Pen, annonce qu’elle quitte la politique

Après ces élections présidentielles, et avant les législatives, les politiques font le point et analysent les résultats qui montrent une recomposition du paysage politique de la France. Il s’agit maintenant, d’affiner son positionnement, et pour Marion Maréchal Le Pen, ce positionnement est simple, elle arrête tout.

Ne nous y trompons pas, ce n’est pas un coup de tête, mais bien une décision murement réfléchie. C’est en novembre dernier, confie un de ses amis, que Marion Maréchal Le Pen a pris sa décision, et seul, son cercle restreint en a été informé. Cette décision est la conséquence d’un faisceau de raisons qui ont convergé au moment de ses élections et de son résultat.

Tout d’abord, la rivalité avec sa tante, depuis son élection comme députée du Vaucluse. La star montante des frontistes fait de l’ombre à la présidente du FN, et il semblerait que deux Le Pen, en tête de gondole, ce ne soit décidément pas possible.

Cette rivalité est d’ordre idéologique, stratégique, et la différence de ligne de conduite à suivre entre la candidate et la députée est nette. Marion Maréchal Le Pen, ne croit pas à la ligne « ni gauche-ni droite » suivi par Marine pour élargir le socle électoral. Elle croit plus à une « union des droites », qu’elle a commencé à mettre en œuvre dans sa région, en débauchant d’anciens élus UMP ou Républicains.

Sa vision, se veut plus libérale que souverainiste, et la députée du Vaucluse trouve, en outre, le couplet sur le Frexit contre-productif. Elle aborde aussi une vision plus rigoriste que sa tante, sur les sujets de société. Elle est contre le remboursement de l’IVG, et n’a pas hésité à manifester dans les rangs de la Manif pour tous.

Cependant, il ne faut pas confondre retrait et abandon. Marion Maréchal Le Pen sait aussi qu’elle n’a rien à gagner dans les cinq années à venir. Quant à Marine Le Pen, elle s’est déjà positionnée pour 2022. A 27 ans, elle a tout son temps et l’élection d’Emmanuel Macron a fait ressortir, que l’heure n’est plus aux hommes politiques à l’ancienne, ceux qui ont fait toutes leurs carrières entre les Partis et cumul des mandats.

Elle a bien noté maintenant, qu’après être passé par le privé, avoir exercé une profession, est un plus. Il est temps pour elle d’étoffer son CV, avec quelques lignes glanées ailleurs, et ainsi s’affranchir un peu de sa lignée.

Pour enfin revenir en s’appuyant peut-être plus sur son côté Maréchal que Le Pen.

Crédit photo : Epoc Election politique