Le Japon va permettre l’abdication de son empereur

Tout change, tout évolue, et même le pays du soleil levant, pourtant si attaché à ses traditions va voter une loi par l’intermédiaire de son parlement. Cette loi va permettre à Akihito d’abdiquer en faveur de son fils aîné. C’est une première en plus de 200 ans.
C’est le très populaire empereur, maintenant âgée de 83 ans, lui-même qui avait en août souhaitait céder sa place. Inutile de dire, que la nouvelle avait au départ particulièrement surpris les Japonais. Cependant, le vieil empereur a réussi à les convaincre, en expliquant, et en faisant part dans une allocution télévisée de ses craintes quant à ses aptitudes à accomplir les multiples tâches liées à son rang de « symbole de la nation et de l’unité du peuple », du fait de son âge.
En toute logique, il devrait renoncer à ses fonctions dès fin 2018 et quitter le trône du Chrysanthème début 2019, mettant fin à un règne baptisé Heisei ou « parachèvement de la paix ». Cependant, cette loi ne va s’appliquer qu’à lui seul, et donc ne devient pas la nouvelle règle.
Une retraite bien méritée pour celui, dont le père, Hirohito fut déchu de son statut divin à la suite de la capitulation nippone intervenue en août 1945. Né le 23 décembre 1933, il est donc devenu le premier empereur à avoir été intronisé sous la Constitution de 1947, qui précise qu’il est « le symbole de l’État et de l’unité du peuple dont la position découle de la volonté populaire, détentrice du pouvoir souverain ».
Ce sera donc le début, d’une nouvelle ère dont le nom est décidé au terme d’une longue investigation. Après son abdication, il deviendra empereur retraité et son épouse, impératrice retraitée.
Cet homme à l’aspect plutôt fluet et à la voix douce, a gardé tout au long de son règne, une grande estime et un profond respect de la part de son peuple. Il était devenu plus proche des citoyens, faisant évoluer la tradition qui faisait de l’empereur Japonais, un véritable dieu vivant intouchable. Sa famille et donc son successeur, restent les héritiers de la plus ancienne famille régnante du monde dont les racines remontent au VIIe siècle après J.C. selon les historiens.

Crédit photo : Agneta.0