Intention d’embauche : les employeurs français semblent optimistes

Actuellement, le monde syndical se mobilise pour faire part des « peurs » des employés face au Code du travail. Cela confirme, que d’une manière plus générale, les Français sont inquiets d’une dégradation de leurs conditions de travail dans un contexte économique jugé morose. Ce n’est pas vraiment la sensation des employeurs français, qui globalement affichent des intentions d’embauche positives d’après les résultats du baromètre Manpowergroup. Cette vision positive s’affirme déjà depuis plusieurs années.

C’est bien connu, les choses ne se perçoivent pas de la même manière suivant notre positionnement, et pour les employeurs, l’année 2017 est perçue comme une année positive. Les chiffres du baromètre Manpower indiquent une prévision nette d’emploi de +4 % pour le quatrième trimestre, d’octobre à décembre. Il s’agit du plus haut taux atteint depuis 2015.

Cette tendance, si elle est particulièrement intéressante, n’est pas nouvelle, car à des degrés divers cela fait maintenant six trimestres consécutifs que la prévision nette d’emploi est dans le vert.

Parmi les différents secteurs, on notera que celui du transport et de la logistique semble particulièrement optimisme pour la suite. Il en est de même pour le secteur important de l’agriculture qui affiche également une nette reprise.

Si on se réfère, non plus aux secteurs, mais aux catégories d’entreprises, on notera que des augmentations d’effectifs sont prévues au trimestre prochain dans toutes les catégories. Cependant, ce sont les employeurs des petites entreprises, de 10 à 49 salariés, qui affichent les prévisions les plus positives depuis le troisième trimestre 2011.

Il reste à voir tout cela de manière géographique pour noter, que suivant le découpage de l’étude de Manpower, quatre des cinq régions françaises couvertes ont des intentions d’embauches positives pour les trois prochains mois. C’est la région Nord, qui arrive en tête des intentions d’embauche, suivie par l’Ile-de-France.

Cependant, tout n’est pas que rose dans le tableau. Les perspectives sont plus sombres pour les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration avec une chute de 2 points par rapport à l’année dernière et une prévision nette d’emploi autour de 0 %. Du côté des régions, les perspectives d’emploi dans le Centre-Ouest sont négatives (-1 %).

Tout cela, n’entame pas l’optimisme d’Alain Roumilhac, Président de Manpower Group qui évoque « une reprise économique du pays sur le long terme », car ces prévisions d’embauche à la hausse s’inscrivent dans une tendance positive mondiale.

Crédit photo : katie hardgrave