Connaissez-vous les bières bretonnes ?

Quand on évoque la bière, on se tourne généralement, et à juste titre vers la Belgique. Cependant, un livre du journaliste Gabriel Thierry nous interpelle sur la belle vitalité actuelle des producteurs de bière en Bretagne.

Si vous habitez, ou fréquentez régulièrement la Bretagne, vous avez certainement remarqué, l’émergence de nombreuses nouvelles brasseries artisanales ces dernières années. Elles sont plus d’une centaine à l’heure actuelle.

Le livre de Gabriel Thierry, revient justement sur cet essor qui remonte maintenant à 1985, date à laquelle la première brasserie artisanale de France, Coreff (cervoise en breton), est lancée à Morlaix. Le mouvement est loin d’être isolé, car cette tendance nous vient des États-Unis, puis de Grande-Bretagne, pas étonnant donc, que ce soit la Bretagne, qui fut la région française à emboîter le pas.

Coreff, a lancé le mouvement, suivi en 1990, de Lancelot, près de Ploërmel, puis Sainte-Colombe, près de Janzé, en 1996. Les créations se multiplient pour en arriver à exactement 93 aujourd’hui.

Il s’agit d’offrir une autre alternative à la bière industrielle avec des boissons originales, typées, plus savoureuses que les bières classiques. Ces nouveaux brasseurs, ont mis au point des recettes, ils utilisent et ils recherchent des produits de qualité pour les céréales, pour le malt, ils sélectionnent précisément les levures, et le houblon. Ils allient le tout avec des techniques particulières, ils obtiennent des produits tous parfaitement originaux, et variés. Les différences se font sur la couleur, la mousse, l’acidité, la saveur…

Tous ces brasseurs profitent, outre d’un attrait global des consommateurs pour ce produit qu’est la bière, d’un engouement certains pour les produits régionaux à forte image. De plus, ils peuvent compter sur le travail des cavistes spécialisés, et la présence des brasseurs lors des festivals.

Il semblerait que pour l’instant, tout le monde trouve à peu près sa place, car à l’instar du vin et de l’alcool en général, la tendance est dans une consommation en baisse depuis vingt ans, mais on boit des bières de meilleure qualité.

Crédit photo : The Beer Monk