Ça transpire !

Rugby : les entraineurs des Samoa passaient leur temps à boire

Samoa_rugby

Le rugby est le sport numéro un aux Samoa. Par conséquent la troisième non-qualification consécutive de l’équipe nationale pour les quarts de finale de la coupe du monde fait un peu désordre, malgré des prestations honorables face à l’Afrique du Sud et au Pays de Galle.

À leur décharge,  il semblerait que les joueurs samoans n’étaient pas très sérieusement encadrés en Nouvelle-Zélande.  Dans un rapport remis au premier ministre de l’archipel, Mahonri Schwalger,  le capitaine des Samoa, accuse l’encadrement de l’équipe d’avoir passer plus de temps à picoler qu’à préparer son quinze.

Et tout le monde en prend pour son grade… Selon lui, le manageur Tuala Mathew Vaea “disparaissait chaque semaine deux à trois jours et sortait boire tous les jours”, le vice-président de la fédération, Lefau Harry Schuster était “là pour passer du bon temps avec ses amis” et le directeur exécutif, Su’a Peter Schuster  “amenait des amis et des membres du conseil d’administration à l’hôtel pour boire à la chaîne.”

L’équipe en aurait eu assez du comportement immature de ses dirigeants, au point de les menacer de quitter la compétition.

Mais pas vraiment rancunier, le capitaine n’en veut finalement pas trop à son encadrement d’avoir confondu coupe du monde et grande vacances. Selon lui, ils ont fait ce qu’il pouvait avec le peu de moyens à disposition. D’après Mahonri Schwalger, l’équipe ne disposait même pas d’assez de ballons et de matériels pour s’entrainer convenablement.

A propos de l'auteur

La Rédaction