What else ?

7 milliards d’humains le jour d’Halloween: un scénario cauchemar ?

surpopulation
Sharknews

En ce lundi 31 octobre, la population humaine vient officiellement de franchir le cap de 7 milliards. Est-ce le signe d’une population mondiale excessive,  plusieurs bébés ont été désignés comme étant le sept-milliardième être humain?

Au petit jeu des revendications, Danica May Camacho semble tenir la corde. La petite philippine a été reconnue par des représentants des Nations Unies. Mais une organisation caritative a désigné un autre bébé en Inde, et deux provinces russes revendiquent également le titre honorifique. En vérité nous sommes évidemment beaucoup trop nombreux sur terre pour désigner précisément le bébé en question.

En Angleterre, le Daily Mirror se demande même s’il  le fait que ce jour tombe pour la date d’Halloween soit une coïncidence. Car le scenario d’une planète de plus en plus peuplée pourrait bientôt tourner au cauchemar…

Qui dit expansion démographique, dit expansion urbaine et donc de sérieuses menaces écologiques. Le commandant Cousteau le prêchait déjà en son temps : « C’est une chose terrible à dire. Mais pour stabiliser la population mondiale, nous devons éliminer 350.000 personnes par jour. C’est une chose horrible à dire, mais ne rien dire l’est encore plus ».

Avec cette déclaration choc, le commandant Cousteau ne pensait pas seulement à protéger l’environnement. Si la planète n’était pas capable de nourrir convenablement tous les êtres humains à l’époque, lorsque nous étions deux milliards, on peut légitimement se demander si la tâche ne sera pas largement plus difficile lorsque nous serons dix ou quinze milliards en 2100, comme le prédisent certains observateurs.

De plus, les tensions entre populations risquent d’être de plus en plus exacerbées. De tous temps les hommes se sont débrouillés pour se faire la guerre, même quand ils n’étaient pas encore très nombreux sur terre, quitte à parcourir des centaines de kilomètres pour aller jouer du sabre ou du fusil… Mais quand les hommes vivent les uns sur les autres, cela sent d’autant plus la poudre.

On peut également douter que tout le monde trouvera sa place dans un monde surpeuplé. Les problématiques de l’emploi, déjà fortes, risquent de s’empirer et les graves déséquilibres de genre qui semblent s’aggraver dans certains pays comme la Chine, où naissent 119 garçons pour 100 filles,  pourraient porter encore davantage de tensions. 

A propos de l'auteur

Sharknews

Sharknews