Nerd

Tordant, le Pakistan va faire interdire 1800 mots dans les SMS

SMS-in-Pakistan

La censure est rarement un sujet de plaisanterie. Mais difficile de retenir son sérieux quand on découvre la liste des mots que l’autorité pakistanaise des télécommunications (APT) va faire interdire dans le contenu des SMS échangés dans le pays.

Un site internet indien s’est empressé de reprendre le « best-of » des 1800 mots qui composent cette liste, une si belle occasion de se moquer de leur voisin du nord ne se manque pas.

La liste est composée de 1109 mots en anglais, et de 586 en ourdou, la principale langue du pays.

Dans les bizarreries ont retiendra « Jésus-Christ », « flatulence » ou encore « meurtre ».

Côté grossièretés, on remarquera que les autorités ont même pris le soin de bannir les orthographes argotiques comme « biatch » (salope), ou muthafucka (fils de pute).

Le sexe est évidement en ligne de mire de l’APT avec des mots et expressions interdites comme « lèche moi », « prends-moi », « lubrifiant », « seins », « préservatif » ou « porno ».

Les couples pakistanais devront faire preuve de beaucoup d’imagination pour s’envoyer des textos coquins (si leurs conversations ne sont pas sur écoute, on leur suggérera plutôt de s’appeler).

Les employés de l’autorité pakistanaise des télécommunications doivent cependant encore réviser leur vocabulaire car si plusieurs mauvaises orthographes de masturbation figurent dans la liste, la bonne est curieusement absente.

La palme de l’originalité revient sans conteste à un terme ourdou, «ullu chod », qui signifie « baiseur de chouette ». Il ne doit vraiment pas faire bon être une chouette au Pakistan.

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction