L'Echo

Nokia prévoit la suppression de 4.000 emplois supplémentaires

Nokia_suppression_postes_finlande_2012

La marque de téléphonie finlandaise a annoncé qu’elle allait supprimer 4.000 postes dans ses usines finlandaises, mexicaines et hongroises, et ce quelques mois après la fermeture de son usine en Roumanie en Septembre dernier.

L’annonce suit de près les résultats des ventes du quatrième trimestre 2011 où Nokia a enregistré une baisse de 73% de son bénéfice ; la décision a été prise dans le cadre d’une délocalisation de l’assemblage de ses smartphones en Asie.

Environ 1.000 postes devraient être supprimés en Finlande, plus de 2.000 en Hongrie et le reste au Mexique. En Finlande, l’usine de Salo à laquelle Nokia doit une grande part de son succès était la dernière usine d’assemblage de portables en Europe occidentale.

Nokia n’a pas réussi à percer dans le marché des smartphones, avec une chute des ventes de près de 30% en 2011, marché dominé par Apple ; même les nouveaux modèles dotés du système opératif Windows n’ont pas su entâcher la domination de la marque à la pomme.

Ainsi, Nokia poursuit sa politique de suppression d’emplois : après les 7.000 postes annoncés en Avril 2011 et les 3.500 supplémentaires annoncés en Septembre, voilà que s’ajoutent encore 4.000 emplois. Nokia Siemens, coentreprise de Nokia dans le domaine des équipements de réseaux mobiles a, quant à elle, annoncé en novembre dernier la suppression de 17.000 postes, ce qui revient à environ un quart de ses effectifs.

A propos de l'auteur

La Rédaction