Nerd

Boire de l’alcool (ou le croire) nous rend irrésistibles

cocktail

« Beauty is in the eye of the beer holder » (la beauté est dans les yeux du buveur de bière) est le titre de cette étude issue d’une collaboration entre les Universités de Paris-Descartes, Paris-VIII, et l’Université d’Etat de l’Ohio ; elle doit être publiée dans le British Journal of Psychology.

L’étude a montré un effet étonnant : la meilleure perception de soi est due à un effet placebo et non à l’alcool en lui-même. Il suffit de croire d’avoir bu pour mieux se percevoir soi-même.

19 consommateurs ont été interrogés dans un bar grenoblois ; on leur a demandé de se noter de 1 à 7 via les critères suivants : séduction, intelligence, originalité et humour.

Leur taux d’alcoolémie a été mesuré et plus il était haut plus la personne se notait bien, surtout au niveau de la séduction.

Par la suite, 94 personnes ont été invitées dans un laboratoire pour une expérience similaire : se noter après avoir bu. Avec la différence que certaines personnes ne savaient pas que leur boisson n’était pas alcoolisée.

Une partie des participants a ingéré une dose d’alcool équivalente à 1g par litre de sang, l’autre partie n’a pas ingéré d’alcool du tout, juste un cocktail placebo. Puis on leur a demandé de se noter.

Qu’elles aient pris véritablement de l’alcool ou pas, les participants se sont mieux notés après avoir bu, ce qui signifie que le simple fait de boire a altéré en mieux leur perception d’eux-mêmes.

« Notre étude montre que le simple fait de croire qu’on a bu de l’alcool conduit à se sentir plus séduisant. En revanche, la dose d’alcool n’a pas d’effet en elle-même », a expliqué à l’AFP Laurent Bègue, professeur de psychologie sociale à l’Université Pierre-Mendès-France.

« Le concept d’alcool est lié à la lubrification sociale, au fait de se sentir bien avec les autres », indique M. Bègue. Ainsi, le simple fait de boire nous fait nous imaginer être aussi beau, riche et séduisant que le sont les personnages de films qui associent souvent alcool, réussite sociale et séduction. Un exemple classique est le cocktail préféré de James Bond : Vodka Martini secoué mais non mélangé.

A propos de l'auteur

La Rédaction