What else ?

Des élèves virés pour avoir demandé une éducation

s-HIGH-SCHOOL-PROTEST-large

A Detroit, dans le Michigan, une cinquantaine d’élèves ont été virés après une manifestation auto-organisée consistant à sortir de classe. Leur revendication ? Une « éducation ».

Les élèves de l’école Frederick Douglas ont trouvé une manière un peu étrange de faire réagir les autorités quant à l’absentéisme et à la mauvaise éducation qui leur est servie dans leur lycée.

« Qu’est-ce que nous voulons ? Une éducation ! Quand la voulons-nous ? Maintenant ! ». Au rythme de ce slogan les élèves seraient sortis de leurs classes de cours. Une manière de se plaindre après que toute demande officielle n’aie pas été entendue.

Manque de professeurs, changement de proviseur, manque de livres de cour, professeurs en arrêt maladie trop souvent… autant de problèmes que les élèves voudraient voir résolus. Comme quoi, s’ils sont les premiers à se réjouir de l’absence d’un professeur en temps normal, les élèves ont tout de même des limites.

Un de leurs professeurs de maths, par exemple, a été absent pendant plus de 68 jours, sans avoir de remplaçant.

Detroit reste tout de même la pire ville de l’état du Michigan concernant l’éducation, sur les 21 villes contrôlées.

Les lycéens s’inquiètent pour la suite de leurs études dans un pays où l’université est payante et que la réussite dépend énormément des études.

Leur manifestation semble néanmoins avoir attiré l’attention des services éducatifs de la ville et de l’état.

A propos de l'auteur

La Rédaction