Titanic : 100 ans après son épave patrimoine de l’UNESCO

Titanic2

Alors que le centenaire de la tragédie du Titanic approche à grand pas, ce sera le 14 avril prochain, l’UNESCO a annoncé que l’épave du paquebot tombe désormais sous la Convention de protection du patrimoine culturel subaquatique.

Une manière d’empêcher le pillage du navire à l’heure où les techniques de plongée sont de plus en plus développée, notamment dans les entreprises spécialisées dans la recherche de « trésors ».

« L’épave se trouvant dans les eaux internationales, aucun État ne peut revendiquer une juridiction exclusive sur le site » explique l’Unesco. Une des raisons qui font que les vestiges n’étaient pas encore protégées.

Le Titanic a sombré la nuit entre le 14 et le 15 avril 1912 après son départ à destination de New-York. C’était son voyage inaugural et ce paquebot était considéré comme impossible à couler. Il a heurté un iceberg au large de Terre-Neuve.

« Désormais, les États parties à la Convention pourront interdire la destruction, le pillage, la vente et la dispersion des objets trouvés sur le site. Ils peuvent prendre toutes les mesures en leur pouvoir pour protéger l’épave et faire en sorte que les restes humains soient traités dignement », indique l’Unesco.

La Convention en question a été signée par 41 pays dans le monde, pour l’instant. Le paquebot n’a pas pu être inclus dans cette Convention jusqu’à aujourd’hui car elle ne concerne que les navires naufragés depuis au moins 100 ans.