L’effet « congélation du cerveau » enfin expliqué

232392banans

Il est la chose la plus crainte des amateurs de glace après la chute des boules de glace par terre. L’effet « congélation du cerveau » qui cause une migraine soudaine et très intense lorsque nous mangeons une glace ou une boisson froide a été expliqué par des chercheurs irlandais et britanniques.

Ils espèrent tourner la découverte en leur avantage et en tirer un traitement contre la migraine.

Les chercheurs ont mené des expériences sur 13 personnes à l’Université Nationale d’Irlande et à l’Ecole de Médecine d’Harward. L’état de « congélation du cerveau » a été induit afin d’en étudier les effets.

Non seulement les chercheurs ont découvert que les personnes atteintes de migraines sont plus susceptibles d’avoir cet effet indésirable lors de la dégustation d’une glace, mais ils ont aussi découvert ce qui se passait.

Le froid, semble-t-il, augmente l’afflux sanguin au niveau d’une artère principale du cerveau, l’artère antérieure, et la douleur, qui se situe au niveau du front, est causée par l’augmentation de la pression.

L’effet « congélation du cerveau » a permis d’étudier la migraine du début à la fin sans utiliser de médicaments pour la causer et donc dans un environnement d’étude parfait. Les résultats ont été présentés à la conférence de San Diego « Expérimental Biology » de cette année.

Les chercheurs espèrent que, si la cause de la migraine en général s’avère être l’augmentation de la pression sanguine, le contrôle de cette pression puisse être un moyen de la soigner sans utiliser de fortes doses d’analgésiques.

En attendant, mangez vos glaces et buvez vos sodas doucement, surtout l’été.