Sorties

Crazy Horse : un accord permet la fin de la grève des danseuses

2004953_photo-1337289337538-1-0_640x280

La nouvelle a fait le buzz en début de semaine : les danseuses du Crazy Horse, le célèbre cabaret parisien qui a vu sur scène, entre autres, la sublime Dita Von Teese, étaient en grève. En cause un salaire trop faible vis-à-vis du travail.

La première grève de l’histoire du cabaret a obligé l’établissement à annuler ses représentations de Mardi et de Mercredi. Mais elle a payé.

Hier soir, le spectacle actuellement joué intitulé « Feu » a pu être maintenu. Un accord entre la direction et les danseuses ayant été trouvé dans la journée de Jeudi.

Les danseuses du Crazy Horse avaient, selon elles, « le salaire le plus bas de Paris dans le secteur » avec moins de 2.000 euros net par mois à la clé. Tout cela pour 5 voire 6 jours de travail par semaine soit quelques 13 représentations par semaine.

La direction a finalement accordé une augmentation de 15% du salaire ainsi que plus de « flexibilité sur les opérations de promotion » et une meilleure reconnaissance des prestations fournies.

Le temple parisien du nu chic présente actuellement le spectacle « Feu » imaginé par le bottier de luxe Christian Louboutin.

2004953_photo-1337289337538-1-0_640x280

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction