L'Echo

1,5 millions d’euros par heure pour la femme la plus riche

gina-rinehart-femme-richesse-monde-salaire-pharaonique
Sharknews

Selon l’institut BRW, Gina Rinehart disposerait d’une fortune de 29,17 milliards de dollars australiens, soit 22,48 milliards d’euros.

Cette fortune colossale ferait donc de cette australienne, héritière des mines Hancock, la femme la plus riche du monde, devant les deux héritières des supermarchés Walmart et l’héritière de l’Oréal, la française Liliane Bettencourt.

Même si ces chiffres montent à la tête, ce n’est pas le plus impressionnant. Son patrimoine aurait en effet bondit de 65% en un an, soit une augmentation de 18,87 milliards de dollars australiens, du jamais vu. Plus encore, cette femme de 58 ans engrangerait 1,5 millions d’euros pas heure.

Selon Andrew Heathcote, le responsable du classement des 200 plus grandes fortunes australiennes, cette hausse colossale serait due à plusieurs facteurs : « La hausse de 18,87 milliards AUD de sa fortune est sans précédent. Elle résulte d’investissements étrangers dans de nouveaux projets, d’une hausse de la production (minière) et d’une reprise des prix du minerai de fer ces six derniers mois ». Il n’exclut pas que sa fortune atteigne les 100 milliards de dollars si l’augmentation du prix des matières première continue en ce sens.

Malgré, ou plutôt à cause de cette formidable hausse de sa fortune, Gina Rinehart doit faire face à des controverses auxquelles se livrent médias et politiques en Australie. Tout d’abord, elle est vivement critiquée par le gouvernement travailliste, en raison de son opposition féroce à d’éventuelles nouvelles taxes minières.

Enfin, des conflits familiaux viennent entacher sa réputation : ses enfants l’accusent d’avarice et de vouloir leur ruine, et trois d’entre eux ont intenté un procès à son encontre.

A propos de l'auteur

Sharknews

Sharknews