Nerd

Pas de lien entre la bière et les « abdos Kronenbourg »

biere ventre sante

Les « abdos Kronenbourg » sont bien connus des allemands. C’est le ventre gonflé dont l’origine est attribuée souvent, et à tort, à la forte consommation de bière. Car non, il n’y a pas de corrélation entre le ventre gonflé et la bière.

Un récente étude menée par des chercheurs suédois remet en cause ce vieux cliché.

Les chercheurs de l’université de Göteborg ont mené une enquête auprès de près de 20.000 allemands. En Allemagne, le ventre rond et gonflé est typiquement associé à la forte consommation de bière des habitants de ce pays, un cliché qui a même dépassé les frontières.

Mètre, pèse personnes et questionnaire, voilà les armes des chercheurs suédois. Ils ont mesuré le tour de taille des 20.000 volontaires (hommes et femmes), pris leur poids et posé des question concernant leur consommation de bière. Les participants ont ensuite été séparés en groupes selon leur consommation de bière (abstinent, gros buveurs, modérés…). 4 classes pour les femmes, 5 pour les hommes.

« La consommation de bière semble plutôt associée à une augmentation des graisses sur l’ensemble du corps. » décrète l’étude qui a été publiée dans la revue scientifique « European Journal of Clinical Nutrition ». En somme, la bière n’est pas directement responsable des « abdos Kronenbourg ».

Pourquoi ? Parce que selon la définition, les « abdos Kronenbourg » ne sont qu’une prise de poids et de volume uniquement au niveau du ventre, pas dans l’ensemble du corps. L’étude montre donc que l’a bière n’est pas directement responsable de cette morphologie puisqu’on sort de la définition.

Mais la forte consommation de bière est souvent associée, tout au moins en Allemagne, à l’art d’être un « bon vivant ». Car si en France nous avons le vin, les allemands sont friands de bière.

La bière reste un breuvage calorique, mais seule elle ne suffit pas à rendre votre ventre rond.

Une bonne nouvelle avec l’été qui approche et les barbecues en prévision, non ?

A propos de l'auteur

La Rédaction