L'Echo

Charles Edelstenne, Jean-Paul Gut : deux hommes qui ont façonné l’aéronautique français

airbus-dassault-EADS-jean-paul-guts-charles-edelstenne


Ils ont un profil tourné vers l’opérationnel et un caractère de manager. Fins connaisseurs d’un secteur industriel dans lequel ils ont consacré leur carrière, Charles Edelstenne chez Dassault et Jean-Paul Gut chez EADS ont façonné l’aéronautique français. Portrait.

L’histoire de Dassault est étroitement liée à celle de Charles Edelstenne. Expert-comptable de formation, Charles Edelstenne a fait sa carrière chez l’avionneur français dont il préside aujourd’hui les filiales Aviation et Systèmes.

Entré en 1960 aux services financiers de la société Avions Marcel Dassault – Bréguet Aviation, Charles Edelstenne devient secrétaire général en 1975 et vice-président en 1986. En 2000, il devient PDG du groupe en remplacement de Serge Dassault.

En 1981, les ingénieurs de Dassault Aviation veulent remplacer les tables à dessin pour un logiciel qui puisse modéliser en 3D les avions. Charles Edelstenne a du flair et recommande à Marcel Dassault d’investir l’équivalent de 1,5 million d’euros afin de développer “Catia”, ce logiciel de modélisation. Il recommande également de créer une entreprise qui vendrait ce logiciel à l’industrie. “Mettez donc votre propre argent et j’apporterai le reste” lui aurait répondu Marcel Dassault.

Passant de l’expert-comptable à l’homme d’affaires, Charles Edelstenne décide de se lancer et place un million de francs dans ce qui deviendra Dassault Systèmes. Sa participation dans l’entreprise représente aujourd’hui 320 millions d’euros.

Jean-Paul Gut est une mémoire vivante de l’aéronautique français et européen. Aujourd’hui à la tête d’une société basée à Londres et spécialisée dans le conseil en développement et investissement international pour les industries aéronautiques, Jean-Paul Gut est passé par Matra-défense, le Groupe Lagardère et EADS dans le cadre d’une carrière très orientée sur l’international et l’Europe.

Après avoir occupé plusieurs postes de direction dans les services exports de Matra-Défense, Jean-Paul Gut rejoint le Groupe Lagardère en 1993 comme Senior Executive Vice-President en charge des affaires internationales. A ce poste, il devient un proche conseiller de Jean-Luc Lagardère qu’il assistera dans toutes les étapes annonçant la création du géant EADS.

C’est véritablement à la fin des années 1990 qu’un tournant s’opère dans la carrière de Jean-Paul Gut avec l’européanisation de l’industrie aéronautique française. Après la fusion entre Matra et Aérospatiale dont il est l’artisan, place à l’européanisation. Ainsi en 2000, avec la fusion du français Aérospatiale-Matra, de l’allemand DASA et de l’espagnol CASA, Jean-Paul Gut devient directeur d’EADS International, l’organisation qui a la main sur le marketing du groupe européen.

Cinq ans plus tard, il est nommé directeur général délégué d’EADS en remplacement de Noël Forgeard puis directeur général d’EADS en charge du marketing, de l’international et de la stratégie. Et le bilan de sept années passées chez EADS est plutôt flatteur : plus de 150 milliards d’euros de contrats.

A propos de l'auteur

La Rédaction