Les buzz !

Violé à mort par ses six épouses jalouses

polygamie-orige-sexe-viol-mort-meurtre

La polygamie est souvent perçue par les machos comme une manière légale d’avoir plusieurs femmes avec qui faire l’amour sans le problème de l’adultère. Malheureusement, avoir six femmes implique aussi multiplier par six la jalousie.

Un nigérien connu pour être un coureur de jupon en a fait les frais.

Uroko Onoya, habitant de la ville de Ugbugbu Owukpa était connu dans la région pour deux raisons : sa richesse et sa passion pour la gente féminine. Cela lui a permis d’avoir pas moins de six femmes à la maison.

La polygamie étant légale, aucun problème là-dessus. Si ce n’est que Mr Onoya continuait d’être un coureur de jupons notoire. Si cela peut déjà conduire une femme à commettre un acte extrême, penser ce que cela peut donner avec six femmes à la maison.

Si ce n’est que mardi dernier, aux alentours de 3 heures du matin, Uroko a eu la mauvaise idée de vouloir rentrer dans la chambre de la plus jeune de ses femmes pour y consommer une nuit d’amour. Les six femmes avaient concocté un plan qui ne devait cependant pas tourner au meurtre.

Elle s’étaient mises d’accord qu’elles auraient envahi la chambre de la plus jeune avec des couteaux et des bâtons et auraient demandé à leur mari de faire l’amour avec elles six en même temps.

Uroko n’a pas fui mais il ne s’attendait sans doute pas à ce que cette orgie tourne au drame. Il serait mort, probablement d’une crise cardiaque, alors que la cinquième de ses six femmes allait entrer dans le lit consommer son mariage.

Une fois qu’elles se sont rendues compte de la mort de leur mari, les six femmes ont fui dans la forêt où elles sont recherchées.

A propos de l'auteur

La Rédaction