Les buzz !

NKM critique l’élection du président de l’UMP

nkm-critique-election-ump-procedure-vielle-informatique-internet-vacances

La députée de l’Essonne, actuellement candidate à la présidence de l’UMP, voudrait moderniser un parti plutôt réputé pour son conservatisme. Elle regrette qu’il ne soit pas possible de parrainer un candidat par internet, surtout en cette période de vacances.

Nathalie Kosciusko-Morizet  a estimé vendredi qu’il était temps que l’UMP se mette à la page et s’ouvre à l’informatique.

Elle a jugé un tantinet dépassée la  procédure qui régit le recueil des parrainages pour briguer la présidence de l’UMP : « Cette procédure est un peu vieillotte en ce sens que ce serait bien par exemple qu’on puisse parrainer en ligne », a relevé l’ancienne ministre vendredi sur i>TELE.

Le problème principal est de savoir comment toucher les gens en cette période estivale, où la plupart sont partis en vacances : «Aujourd’hui, il faut avoir un ordinateur pour télécharger le bulletin, avoir une imprimante pour l’imprimer, avoir son numéro d’adhérent avec soi sur son lieu de vacances (…) et avoir une photocopieuse pour photocopier votre carte d’identité, avant de renvoyer le tout (…) C’est un peu compliqué ».

Près de 8 000 parrainages d’adhérents de l’UMP à jour de cotisation au 30 juin sont nécessaires pour pouvoir présenter sa candidature à la présidence de l’UMP.

Par ailleurs, la députée a prôné une décentralisation  de l’UMP pour les  élections locales, pointant ici un manque sans doute à l’origine de l’échec des présidentielles : « Une des raisons pour lesquelles on a perdu l’élection présidentielle, c’est qu’on avait perdu, les unes après les autres, toutes les élections locales. L’élection locale, c’est très important, c’est la mère des batailles. On regagne le cœur de la France commune par commune ».

A propos de l'auteur

La Rédaction