Les buzz !

La DSK : une boisson tendanc(ieus)e

1106228_dsk-soda-pascal-guillard-cr

Inutile de vous dire que cette nouvelle boisson se veut aphrodisiaque et promet de folles nuits torrides. C’est en tout cas une belle opération communication que réalisent deux entrepreneurs en lançant une boisson gazeuse à base de safran et kiwi, nommée la Drink Safran Kiwi.

Désormais ne soyez pas surpris si vous entendez quelqu’un crier à la table d’à côté : « Je prendrai une DSK ! ».

Il s’agit d’une idée originale émanant d’un Bérichon et d’un Creusois, qui entendent bien surfer sur la lucrative vague de l’affaire DSK. Après les scénarii de films pour adultes qui s’inspirent directement du scandale, voici que cette histoire entre dans les bars.

Les deux entrepreneurs présentent ainsi leur boisson comme un ancestral breuvage aphrodisiaque : « Depuis l’Antiquité, le safran est connu pour ses nombreuses vertus. Il est antidépresseur, a la réputation d’apporter gaieté et sagesse, soigne le foie, abaisse la pression artérielle et stimule la respiration  », explique Stéphane Briault, concepteur de cette boisson “naturelle, pasteurisée, sans colorant ni conservateur” avec Patrice Guillard, producteur de safran dans le Cher. Le goût n’est pas commun et semble être un savant mélange de bulles fines, de sucre, de miel et de safran.

La cible de cette nouvelle boisson reste une population branchée des grandes métropoles, des gens de la nuit qui pourront la mélanger avec des alcools. La production est prête à être lancée mais la note risque d’être salée : les 6 bouteilles de 27 centilitres coûteraient 16 euros.

L’esthétique des bouteilles est irréprochable, avec une étiquette pleine de dorure et aux initiales déjà connues du grand public. Reste à savoir maintenant si l’emploi des initiales « D.S.K » ne déclenchera pas une nouvelle polémique mais il est certain que commercialement parlant, ce produit bénéficie déjà d’une renommée “mondiale”.

 

A propos de l'auteur

La Rédaction