Nerd

Le moustique tigre sévit dans le Lot-et-Garonne

moustique-tibrelot-et-garonne-surveillance-sante

L’été n’est pas encore terminé et le souci majeur de cette période en dehors de la canicule ce sont bien les moustiques. Si les moustiques « normaux » sont particulièrement coriaces, le Lot-et-Garonne est touché par le moustique tigre.

La surveillance renforcée a été mise en place car ce moustique est vecteur de maladies infectieuses exotiques.

Le principal risque avec le moustique tigre est effectivement la transmission de maladies infectieuses comme le Chikunigunya ou encore la dengue qui, bien qu’elles puissent être soignées, restent dangereuses.

Le Lot-et-Garonne est passé donc en alerte 1 sur 6. Cela signifie que le moustique est implanté et actif. Le passage au niveau supérieur d’alerte a été décidé après la découverte d’un spécimen d’Aedes Albopictus, le nom scientifique du moustique tigre.

Tous les professionnels de la santé ont été alertés mais, heureusement, aucun cas d’infection n’a été signalé jusqu’à présent. Le dispositif de lutte a aussi été mis en place.

500 pièges pondoirs éparpillés sur 36 communes du Lot-et-Garonne sont en train d’être mis en place par les autorités sanitaires de la Région.

Le moustique tigre sévit, en France, tous les étés dans les départements du Sud-Est, en particulier dans les Alpes Maritimes, la Corse et le Var où il s’est installé depuis 2004.

Pour éviter le dépôt d’oeufs de moustiques tigres (et de moustiques tout court) il existe un remède de grand-mère efficace au niveau des cache-pots et des lieux où l’eau stagne : un fil de cuivre qui, en s’oxydant, produit de l’oxyde de cuivre qui est toxique. C’est une petite astuce de prévention mais la vigilance ne doit pas être baissée.

A propos de l'auteur

La Rédaction