L’usurpation d’identité concerne 400 000 personnes en France

carte-identit

L’usurpation d’identité est en passe de devenir la seconde infraction après le vol de voiture et avant le cambriolage.

Une réalité que beaucoup de Français mésestiment.

Selon un sondage mené par l’institut CSA, 400 000 Français auraient été victimes d’usurpation d’identité au cours des dix dernières années soit 8% de la population. Ils étaient 4% en 2009.

Une augmentation qui serait liée à l’avènement du « pack identitaire » sur Internet: un dossier où de faux papiers d’identité et de faux documents administratifs sont regroupés. Vendu à quelques milliers d’euros, le pack est à la disposition de n’importe qui.

Malgré cette hausse, un tiers des Français considère que l’usurpation d’identité  est un risque nul ou peu élevé bien que cette délinquance sera la deuxième infraction devant les cambriolages et après les vols de voiture dans les prochaines années.

Le même nombre de Français avoue ne pas détruire systématiquement les documents où se trouvent leurs données personnelles après avoir fourni leur copie à un tiers pour louer un appartement ou souscrire un abonnement.