Les buzz !

Le décès : une bonne excuse pour ne pas aller au travail

homme-au-lit

Selon une étude de l’entreprise d’intérim Adecco-Amérique du Nord, 25% des travailleurs américains auraient déjà prétexté la mort d’une personne de leur famille ou une convocation pour siéger dans un jury populaire pour ne pas aller au travail.

Ainsi, un employé sur quatre serait prêt à inventer la mort de ses parents pour une grasse matinée.

Cette enquête, réalisée à la fin du mois du novembre par téléphone, montre que 26% des sondés ont déjà inventé un décès pour rester chez eux. 27% ont préféré l’excuse d’une convocation dans un jury au tribunal.

L’excuse la plus utilisée est aussi la moins originale : la maladie. 47% des américains interrogés ont déjà feint une maladie afin d’avoir une journée de repos.  Mais c’est aussi l’excuse qui laisse le plus perplexe. En effet, 72% des collègues d’un salarié absent pour cause de maladie avouent penser qu’il simule.

Ce sondage révèle que les hommes sont plus enclins au mensonge que les femmes. Ainsi, les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes à prétexter un faux décès pour ne pas travailler. Il y a également 4 fois plus de chances que ce soit un homme qui invente une convocation dans un jury qu’une femme.

Ces mensonges peuvent s’expliquer par des conditions de travail difficiles. 66% des personnes interrogées déclarent que leur charge de travail s’est alourdie ces dernières années. Cependant, les mensonges ne sont surement pas la meilleure solution quand on sait que 44% précisent que lorsqu’un collègue n’est pas là, leurs responsabilités s’agrandissent et donc leur charge de travail aussi.

A propos de l'auteur

La Rédaction