Sorties

Elections italiennes : le scandale sexuel de la députée actrice porno

Commissione_Cultura_-_Nonleggerlo
Sharknews

Les scandales sexuels en politique sont peut-être les pires. Si la France se souviendra longtemps de l’affaire DSK qui lui a probablement coûté l’élection présidentielle, l’Italie n’est pas en reste avec les divers scandales berlusconiens, que ce soient les orgies d’Arcore ou la jeune fille mineure, Ruby, avec laquelle le Cavaliere aurait échangé bien plus qu’une bise.

Mais cette fois c’est une dame, candidate pour les élections législatives de cette fin de février dans la péninsule, qui est au centre de toutes les attentions de la presse.

Fiorella Ceccacci Rubino est connue bien plus pour son physique et sa chevelure rousse que pour son apport à l’état italien. Le dernier rapport sur la productivité des députés la place à la 435ème place.

Mais si elle était une des députées les plus belles de l’hémicycle italien, elle est aussi une des plus dévergondées. En tout cas c’est l’opinion que la société doit se faire d’elle depuis la révélation choc sur son passé d’actrice.

Car oui, Mme Ceccacci Rubino a été actrice dans sa jeunesse. Et parmi les apparitions dans divers films, il y a un court métrage qui la rattrappe aujourd’hui : « Je suis comme tu me veux ».

Tourné par le maître italien de la pornographie d’auteur, Tinto Brass, auquel on doit des chef-d’œuvre comme Caligula avec un certain Malcom McDowell (plus connu pour son rôle d’Alex dans « Orange Mécanique » de Kubrik), le court métrage intitulé S.C.T.M.V. (“sono come tu mi vuoi”) s’insère dans une série de courts métrages érotiques.

D’une durée de 18 minutes, le petit film montre la candidate députée dans des toilettes, en plein monologue érotique, en pleine séance de masturbation… bref, pas de quoi faire honneur à la classe politique.

Pour sa défense, tout de même, il est évident qu’il ne s’agit pas là d’un film X « classique » mais d’une véritable création artistique, bien que le genre soit très particulier.

Nous vous avons retrouvé la vidéo en entier, mais bien entendu elle est interdite aux mineurs. Pour la voir c’est ici !

A propos de l'auteur

Sharknews

Sharknews