Les buzz !

Plan à trois sur les cadavres des victimes du double meurtre

e3efbf41912fc9f35f12d18f7cf53e56

C’est peut-être le plus horrible fait divers qui nous ait été donné de découvrir depuis le début de cette année 2013. Et vu le niveau, il va falloir que les meurtriers redoublent d’effort et d’imagination pour égaler une telle barbarie. Surtout car celle-ci a été commise par quatre jeunes âgés de 18 à 24 ans.

Des morts, du sexe, sans doute de la drogue… le mix parfait pour une petite histoire digne du réalisateur de « A serbian film ». Sauf que cette fois c’est la réalité.

Dans la ville de Joliet, dans l’Etats de l’Illinois, s’est déroulée une des histoires les plus sordides qu’il vous sera donné de lire. Si les faits se sont déroulés en janvier dernier, la réalité, qui dépasse largement la fiction, ne semble apparaître qu’aujourd’hui. Et les enquêteurs auraient sans doute préféré ignorer les détails.

Dans la journée du 14 janvier les quatre jeunes, deux hommes et deux femmes, auraient fait ce qu’il y a de pire dans leur vie. Et sans doute ils ne répéteront pas de tels actes, pour le peu qu’ils sortent de prison.

Eric Glover et Terrence Rankins auraient été étouffés et donc tués pour une raison encore inconnue. Probablement pour aucune raison, vu ce qui s’est passé par la suite dans la maison située sur Hickory Street. Imaginez un film d’horreur, et bien c’est pire.

Joshua Miner, 24 ans, Alissa Massaro, 18 ans, Adam Landerman, 19 ans et Bethany McKee, 18 ans ont été accusés du meurtre, mais les trois premiers auraient fait bien pire. C’est Bethany elle-même qui l’a raconté à la police.

Joshua Miner, probablement l’instigateour de la chose, s’est soudain souvenu que sa copine, Alissa MAssaro, lui avait annoncé qu’elle aurait bien baisé sur un corps inanimé. Conïcidence fortuite, ils en avaient deux à portée de main. Elle aurait toutefois initialement rechigné à cette proposition plus que glauque.

Mais finalement, elle aurait cédé à ses fantasmes. Après avoir soigneusement préparé les deux corps des deux victimes en guise de matelas, les deux jeunes amoureux s’en seraient donné à cœur joie. Et, forcément, il ont été rejoints par Adam LAnderman qui a sauté sur l’occasion pour sauter la jeune Alisa. Bethy, elle, ne semblait pas intéressée.

Leur partie de plaisir finie, les quatre meurtriers se sont rendus compte qu’il fallait bien s’occuper des cadavres. Bien qu’ils fussent un excellent support pour un plan à trois, ils restaient des preuves à charge. En manque d’idées, ils ont eu la meilleure qui soit : «  Et si on demandait conseil à nos parents ? ».

Car oui, les parents sont des excellents conseillés en cas de meurtre brutal suivit de nécrophilie et de démembrage. Il faut dire que les quatre jeunes étaient en manque d’un objet fondamental pour la disparition des cadavres : des sacs plastique où mettre les bouts découpés de leur deux victimes.

Malheureusement pour eux, les pères des deux jeunes filles n’ont pas été d’une grande aide. Si l’un d’eux a juste menacé d’appeler la police, le second a, heureusement, mis cette menace à éxécution. Les policiers se sont donc rendus sur les lieux du crime où ils ne s’attendaient sans doute pas à trouver une telle scène.

A propos de l'auteur

La Rédaction

La Rédaction