Sorties

Une mauvaise année pour le cinéma français à l’étranger

cinema_photo_fredpanassac
Sharknews

Avec des films comme Taken 2, Intouchables et The Artist, 2012 avait été une année particulièrement exceptionnelle pour le cinéma français à l’étranger : 144 millions d’entrées selon UniFrance, soit le double qu’en 2012 (74 millions). Malheureusement pour l’industrie cinématographique hexagonale, la performance n’a pas été réitérée en 2013.

Pire. Avec seulement 50 millions d’entrées à l’étranger, le cinéma français signe son plus faible score depuis 2004. Et ce, malgré les succès de Malavita (Luc Besson, 8,3 millions de spectateurs à travers le monde), d’Amour (la Palme d’or 2012 de Michael Haneke, 3,6 millions) et le médiocre Plan Parfait (de Pascal Chaumeil avec Dany Boon, 1,6 millions d’entrées).

Des chiffres qui viennent noircir un tableau plutôt morose pour le cinéma bleu-blanc-rouge, plombé par le débat sur le salaire des acteurs et celui de la mauvaise rentabilité des productions hexagonales. La fréquentation des salles en France a également été mauvaise selon le CNC qui annonce 192,8 millions de tickets de cinéma vendus en 2013.

Copinage entre acteurs et réalisateurs, cachets outranciers, système de financement qui favorise le tout-venant… Les critiques ne manquent pas de pleuvoir sur le cinéma français. Selon une étude réalisée par BFMTV, un film français sur 10 aura été rentable en 2013.

A propos de l'auteur

Sharknews

Sharknews