Nerd

Domino’s Pizza refuse de payer les pirates

Domino’s Pizza France ne paiera pas la rançon ! Le groupe de restauration a été l’objet d’un piratage informatique le 9 juin dernier durant lequel les auteurs de l’attaque ont récupéré un certains nombres de données concernant les clients du groupe.  Les pirates en question menacent aujourd’hui de mettre en lignes ces informations si Domino’s refuse de leur verser la somme de 30 000 euros.

En effet, comme l’explique le groupe Domino’s Pizza France dans un email envoyé à l’ensemble de ses clients, la société reconnaît avoir “été la cible d’une attaque informatique sur la plateforme technique qu’elle utilise pour gérer son site commerçant”. Un accès illégal qui “a potentiellement entraîné la récupération d’un nombre limité de données”.

Le “nombre limité” de données concerne nom, prénom, adresse, ville, numéro de téléphone, adresses de courrier électronique et le mot de passe associé aux comptes des clients. A l’instar du groupe Ebay qui avait subi le même genre d’intrusion il y a quelques semaines,  le géant de la restauration invite ses clients à changer leur mot de passe. Les données bancaires ne sont pas concernées pour la simple et bonne raison que le site ne permet pas de payer en ligne.

Toutefois, les pirates du groupe Rex Mundi revendiquant l’opération ne se sont pas arrêtés là et réclament aujourd’hui une rançon contre la récupération de ces données qui concerneraient selon leurs dires près de 650 000 profils de consommateurs belges et français. Les hackers exigent notamment la somme de 30 000 euros sans quoi ils n’hésiteront pas à mettre en ligne l’ensemble de ces informations.

Si Domino’s a clairement annoncé son intention de ne pas céder au chantage de quelque organisation criminelle que ce soit et donc de ne pas payer la rançon, le groupe devrait néanmoins rester méfiant. Les pirates de Rex Mundi n’en sont pas à leur premier coup et ils n’ont pas hésité par le passé à mettre leurs menaces à exécution.

Rappelons dans ce cadre que les hackers de Rex Mundi avait détourné il y a peu, les données personnelles de 6000 clients de Numericable et avaient alors réclamé une rançon de 22.000 euros. Le câble avait alors refusé de payer et la liste avait été mise en ligne.

Crédits photo : Miskan

A propos de l'auteur

La Rédaction