Nerd

Génétique du blé : l’espoir d’un meilleur rendement

Sharknews

Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l’université de Zurich, il serait désormais possible de séquencer une partie du génome du blé afin d’améliorer les rendements de cette céréale. Un progrès qui pourrait être d’un grand secours pour nourrir une population mondiale en constante augmentation.

Ainsi, une équipe de l’institut de biologie des plantes de l’Université de Zurich est parvenue à séquencer le génome du blé. Cette découverte devrait permettre de mieux connaître la structure génétique du blé et constitue une avancée important pour la recherche agronomique.

Publiée dans la revue “Science” cette étude démontre comment ces chercheurs ont décodé une “séquence de référence” du plus grand chromosome du blé, le 3B, c’est-à-dire une suite ordonnée de l’intégralité des gènes qui le composent (le blé compte 21 chromosomes). Cette séquence permet désormais aux scientifiques d’avoir accès à un catalogue d’environ 10’000 gènes et ainsi d’identifier les plus intéressants pour améliorer les variétés de blé du point de vue de la résistance aux maladies et à la sécheresse par exemple. Il s’agit d’une étape fondamentale pour arriver au séquençage complet que les chercheurs espèrent atteindre dans les trois ans.

Cinq fois plus grand que le génome humain, le génome du blé est l’un des plus complexes. L’ancêtre commun de tous les types de blés remonte à environ sept millions d’années, estiment les chercheurs.

Crédits photo : Myrabella

A propos de l'auteur

Sharknews

Sharknews