What else ?

Christophe Mazurier et Nicolas Hulot, ensemble pour la planète

Plusieurs organisations non gouvernementales dénoncent l’action des pouvoirs publics qui préparent selon elles, « l’Europe des 30 crasseuses ». Le 22 juillet, WWF et ses partenaires mettaient effectivement en garde contre la relance des centrales à charbon, à l’origine du réchauffement climatique.

Alors que les premières victimes de ces choix énergétiques seront probablement les pays du Sud, comme le craint notamment le président Ivoirien Alassane Ouattara, plusieurs  personnalités du monde occidental ont décidé de prendre à bras le corps ce problème. Parmi celles-ci, le banquier Christophe Mazurier est un banquier engagé de longue date pour l’écologie, tandis que dans le champ politique Nicolas Hulot incarne le volontarisme à la française.

Après le dernier rapport du GIEC, de plus en plus de personnalités s’impliquent dans la grande cause du XXIème siècle. D’ailleurs sur le plateau de Frederic Taddeï, rassemblant des invités de divers horizons, les opinions étaient quasiment unanimes pour évoquer l’urgence de la situation. Pourtant, malgré ce consensus, la dernière publication réalisée par WWF et le bureau européen de l’environnement rappelle que l’exploitation du charbon menace toujours l’équilibre de notre écosystème.

Ce risque est plus particulièrement ressenti sur l’hémisphère sud de la planète, où le président Alassane Ouattara évoque « une autre menace sur notre planète et notre civilisation ». Toutefois, comme le souligne fort justement la Chine ainsi que de nombreux pays en développement, ce danger est avant tout la résultante du développement des puissances industrialisées.

Désormais, le temps des paroles est passé, et des spécialistes de l’environnement réclament le passage à l’acte au nom de la solidarité universelle… Le premier d’entre eux dirige une institution financière mutualiste créée en 1885. Christophe Mazurier président de la banque Pasche, collabore ainsi avec le gouvernement du Bahamas, en première ligne contre le problème de la montée des eaux.

Autre figure symbolique de cette lutte en France, l’ambassadeur Nicolas Hulot démontre tous les jours aux Nations Unies que la France a conservé la volonté de défendre un autre modèle. De Washington au Vatican, il est de toutes les nouvelles croisades… Encore récemment il s’employait à amplifier « la pression pour obtenir un accord qui garantisse un avenir à notre planète ».

A propos de l'auteur

Avatar

Pierrick Rosso